Relance de la caféiculture et de la cacaoculture

 

REGION DE L’OUEST

Relance de la caféiculture et de la cacaoculture

 Le sous-délégué régional chargé de la promotion de l’agriculture du MINADER a visité  plusieurs pépinières dans le Haut-Nkam.

Le point focal régional du projet de  production et de diffusion du matériel végétal café cacao pour la région de l’Ouest était le mercredi 27 avril dans le Haut-Nkam. En compagnie du Délégué de l’arrondissement de l’agriculture et du développement rural de Bafang M. Wouapi Jean par ailleurs point focal départemental du projet cacao café, M.Mathio Marca a fait le tour de plusieurs pépinières de caféier et de cacaoyer .Notamment, la pépinière de cacao du GIC des producteurs d’huile de palme de Bafang (PAHUPABA) du délégué Mbiakop Jean situé au lieu dit abattoir de Bafang, la pépinière de cacao du GIC de l’Union des Producteurs de Cacao Café de Badoumka dirigé par M. Ngadeu Jean-Pierre à la Moumée dans l’arrondissement de Banwa, la pépinière de cacao café de la CAPLAHN à Banka sous la conduite de M. Musi Grâce, les pépinières de caféier du GIC des Producteurs Ruraux de Fotouni du délégué djoumsie Godefroy et de la Princesse Silienou Soh Zodom de Fotouni dans l’Arrondissement de Bandja. Etc. Une descente sur le terrain qu’il inscrit dans le cadre des missions régaliennes de la relance de la caféiculture du MINADER (Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural) en partenariat avec l’UCCAO.

INTERVIEW

M. MATHIO Marcus, Sous Délégué Régional chargé de la promotion de l’agriculture à notre reporter : « Je suis très ému de constaté que les actions sont entreprises ».

JBT : M. le délégué, peut avoir une idée sur les objectifs visés par cette descente sur le terrain dans la Haut-Nkam ?

MATHIO Marcus. La relance du café est une décision du Vice Premier Ministre, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Jean Kuete, qui nous a promis de tout faire pour que le café reparte à l’Ouest. Et c’est dans cette optique qu’il a mis en place le projet de production et de diffusion de matériel végétal café cacao et dont nous suivons la réalisation sur le terrain. Nous sommes dans le Haut-Nkam, c’est vrai qu’il y a beaucoup de problèmes sur le terrain. Mais nous avons à chaque fois prodigué des conseils techniques nécessairs afin que les petits problèmes d’ordre technique puissent être réglés.

JBT : Dites-nous, M. le Délégué, quelles sont les relations que vous entretenez avec les pépiniéristes ?

M.M. parlant de pépiniéristes, il faut faire la dissociation en terme de catégorie et là-dessus,  la catégorie concerne les pépiniéristes qui produisent pour leur propre compte ; la catégorie deux, c’est les pépiniéristes qui produisent et pour lesquels le projet est tenu de payer les plants et de distribuer à l’ensemble des producteurs gratuitement. Parce qu’il faut bien le reconnaître, le gouvernement de la république à travers le vice premier ministre met gratuitement les plants à la disposition des producteurs. Donc, le PPDMVCC achète les plans, subventionne ces plants, les récupère et met à la disposition de l’encadrement technique que sont les délégations départementales, la délégation régionale. Et quand nous distribuons, nous suivons les réalisations de la plantation en champ. Je suis très ému de constater que les actions sont entreprises pour que le suivi soit véritablement efficace.

JBT : Après plusieurs départements  dans la région de l’Ouest, quel bilan faites vous à ce jour ?

M.M.  J’ai été déjà dans les départements de Bamboutos, de la Menoua et présentement dans le Haut-Nkam qui sont des départements phares en matière de production de café et du cacao. Mais je dois dire que mon impression est tout à fait très positive. Je suis très fier de constater que mes collaborateurs (les chefs de poste, les points focaux du Projet Semencier Cacao Café) travaillent sans désemparer pour que les instructions que nous donnons soient mises en place afin que le café reparte sur le terrain. Je dois également relever ici une synergie d’action très forte entre l’UCCAO (Union Centrale des Coopératives Agricoles de l’Ouest) et ses coopératives et la délégation régionale du  MINADER et ses démembrements, pour qu’ensemble nous puissions travailler main dans la main pour pouvoir booster la relance de la caféiculture dans la région de l’Ouest.

                                                                           Entretien mené par Jean-Baptiste Tientcheu

Commentaires (1)

1. kankeu 01/10/2014

salut a vous mes grands frères, je désire entrer en possession des pépinières du café Arabica. j'ai 3 hectares de terrain donc je voulais renouveler. pardon mes freres aidez moi. voici mon contact 77-85-38-06
[image][/image]

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site