Un atelier sur l’orientation des métiers d’avenir.

FORMATION ET EMPLOI

Un atelier sur l’orientation des métiers d’avenir.

Une initiative du maire Djimgou Gabin

 

Organisé par l’ex-maire de Bandja M. Gabin Njimgou le samedi 30 avril 2011 au lycée de Bandja, il s’agissait d’un atelier de formation concernant les métiers d’avenir. Outre la pléiade des personnalités présentes, l’atelier regroupait le élèves des classes des premières et terminales de tous les lycées de l’arrondissement de Bandja notamment ceux de Babouantou, Fondjomekwet, Bandja et Fotouni.

   C’est à 10 heures que les choses sérieuses commencent avec le mot de bienvenue de M. Tsakou Michel,  proviseur du lycée de Bandja, qui  s’est dit honoré du choix de son lycée pour abriter cet important évènement. Puis a suivi le mot de circonstance  du promoteur de l’évènement qui a parlé de la genèse de cette initiative. En effet c’est pendant 18 mois lorsqu’il préparait les états généraux du développement de Fondjomekwet qu’il s’est rendu compte que les jeunes  même ceux qui sont à l’université n’avaient aucune idée pour leur avenir professionnel. C’est ainsi que dans un premier temps, il se préparait pour que l’atelier de formation de ce jour ait lieu à Fondjomekwet mais compte tenu de l’effectif réduit des élèves du lycée de ce groupement, il a contacté les proviseurs des différents lycées pour qu’il soit organisé pour tous les élèves des premières et terminales de l’arrondissement au lycée de Bandja pour les aider à mieux choisir les métiers d’avenir. Une promesse ferme a été faite par M Njimgou Gabin au sujet de la répétition toutes les années de cet atelier. La parole est ensuite revenue au Délégué Départemental de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, M.Djangang qui, à travers un brillant exposé, a expliqué à l’assistance en général et aux jeunes en particulier, les généralités sur la politique de l’emploi au Cameroun. Ainsi  donc de1960 à 1985, le Cameroun a fonctionné sur la base du système des plans quinquennaux  qui donne, pour une période de 5 ans, l’orientation générale du développement du pays, mais en 1986, le Cameroun est frappé par une crise socio économique .Des mesures drastiques ont été prises. Le Cameroun fait appel au FMI  et à la Banque Mondiale qui impose, entre autres, la réduction du train de vie de l’Etat avec le dégraissage des  effectifs à la fonction publique, la privatisation des entreprises d’Etat. Le Cameroun est soumis au PAS (Programme d’Ajustement Structurel).    

La précarité gagne les familles et on se rend compte de la faiblesse du système qui était jusque-là basé sur une éducation tournée vers l’enseignement général. A parti de 1994, on a remplacé l’emploi au centre des préoccupations avec la création dès le 27 avril 1990 du Fond National de l’Emploi et en 2002 du MINEFOP (Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) dont l’objectif était de définir  un cadre global pour orienter la formation et tout récemment encore  de la création du Ministère de la Jeunesse pour encourager l’insertion des jeunes. Progressivement les PAS cèdent la place à d’autres programmes dont le DSRP (Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté), la promotion des PME…etc.

 Cet exposé s’est achevé par de multiples questions pertinentes posées par les élèves au Délégué Départemental du MINEPAT et surtout la remise des documents portant sur l’emploi par le promoteur à M. le proviseur du lycée de Bandja. D’autres intervenants ont   pris la parole notamment deux cadres du Fond National de l’Emploi qui sont revenus sur la politique de l’emploi pratiquée par leur structure. M.Sinta Gabriel, Inspecteur Coordonnateur de l’Orientation Scolaire pour le sud qui a insisté sur la nécessité d’une bonne orientation scolaire. Les participants à l’atelier ont suivi ensuite l’explication sur les métiers d’avenir particulièrement : administration et ressources humaines, marketing et action commerciale, finances et assurance, sciences de l’ingénieur, santé (médecine et pharmacie), auto emploi, industrie du tourisme et de loisir, instituts universitaires, hygiène et développement durable.

L’atelier s’est achevé à 15 heures.

Jean Bosco Yetgang

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site